Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Historique de nos actions depuis la création de notre Association en avril 2004 :

 

  • Avril 2004 : Conférence avec la presse locale pour faire part de nos actions et de notre volonté d’aboutir sur les points suivants:

Revenir sur la décision de faire un stockage de mâchefers sur le site des anciennes glaisières

Traiter le problème récurrent des inondations dues à l’absence de curage des fossés et à des rejets intempestifs provenant d’un déversoir d’orage à Thann. De même veiller à ce que les eaux de l’étang de pêche d’Aspach le bas ne soient plus polluées par les eaux chargées en provenance de ce déversoir.

Indiquer notre opposition à la construction d’un nouvel incinérateur à Aspach le haut, compte tenu des précédents.

Refuser l’installation d’un pylône de téléphonie mobile en l’absence d’information de la part des élus.

Intervenir pour que les conséquences de l’ancienne décharge d’ordures ménagères dont les eaux de ruissellement continuent à se déverser dans la Petite Doller, cessent.

S’opposer à la disparition totale de l’Agence postale.


 

  • Mai 2004 :
On compte 52 membres inscrits

 

  • Octobre 2004 : Visite du site appartenant à M. Dietrich avec les membres de l'association au lieu dit Klingsee. Cette réserve en cours de classement zone naturelle est intéressante pour notre village. M. Dietrich est prêt à entamer des discussions avec les élus pour la céder à condition que ce lieu soit préservé au profit des enfants d’Aspach le bas et des adultes intéressés.

 

  • 18 novembre 2004 : rendez-vous ave le Maire en présence de quelques Conseillers municipaux. Sujets évoqués:

1. Les fossés qui ne sont pas entretenus dans le village provoquent des inondations vers Thann.

2. Dégradation de la qualité de l'eau de la « Ballastière » plan d'eau de pêche d'Aspach le bas.

3. Pollution de la  Petite Doller par les eaux de ruissellement provenant de l'ancienne décharge.

4. Que fait-on pour les jeunes et les enfants à Aspach le bas?

5. Implantation d'un pylône de téléphonie mobile sans que les habitants n’en soient informés.

 

6. Terrain de M. Dietrich au Klingsee, présentation du projet. Réaction très vive du 1er magistrat qui en fait une question personnelle.


 

 

  • 04 avril 2005 :

La presse demande à l’association, si celle-ci souhaite réagir à un article faisant un bilan de mi-mandat du Maire d’Aspach le Bas. Nous indiquons que l’ASEP ne fait pas de politique et que nous ne réagirons donc pas à cet article. Nous rappelons que les buts de l’ASEP c'est la préservation de la qualité de vie et de l'environnement de notre village.


 

 

  • 22 avril 2005: Assemblée Générale de l’association. Les points suivants sont évoqués:

1. Problème d'inondation du village.

2. Un nouvel incinérateur de 100 000t remplacera celui d'Aspach le haut d'après le Conseil Général.

3. Mise en place d'un pylône de téléphonie mobile  dans notre village sans que les habitants n’en soient informés.

4. Intervention auprès des élus pour l'ancienne décharge qui continue à déverser ses eaux de ruissellement dans la Petite Doller.

5. Dépôts de matériaux non autorisés dans la ravière GRAECO.

6. Avenir de la poste et des commerces d’Aspach le bas.

 

Lettre au Maire le 13 mai 2005 concernant la zone de remblaiement située sur les terrains de M. Kauffmann et M. Wolf, afin de savoir s’il est possible d'envisager une commission de surveillance du site afin d'éviter les dépôts intempestifs ?


 

  • Dimanche 11 septembre 2005 :

ASEP organise avec les Amazones le marché aux puces d’Aspach le Bas.


 

  • 22 septembre 2005 :

Lettre du Maire attribution d'une subvention de 168€ à l'ASEP.


 

  • 14 novembre 2005 : Lettre adressée au Maire dans laquelle sont évoqués les sujets suivants:

Présence de végétaux déposés dans les fossés.

Stationnement intempestif de véhicules sur les trottoirs, rue de Thann, alors que des stationnements ont été créés dans cette rue.

Des poids lourds empruntent la piste cyclable. IL y a danger pour les cyclistes et les piétons. De plus on constate une dégradation de l'enrobé.

Problème de signalétique de la piste cyclable.

Le curage des fossés n'est toujours pas réalisé alors que nous l'avions évoquée lors de notre dernière rencontre en novembre 2004!

Le devenir des glaisières?



  • 03 mars 2006 : Assemblée Générale de l'ASEP

Rappel des grandes lignes et des thèmes qui animent notre Association.

D'abord la santé, pas de décisions sans tenir compte de cet élément exemple: l'implantation du nouvel incinérateur.

Pour l'environnement ne rien négliger, l'ASEP s'engage à intervenir dés qu'elle constate un dérapage: remblai non autorisé...

Patrimoine pour le préserver : l’ASEP joue un rôle majeur d'intervenant auprès des autorités: Préfecture, mairie afin d'arrêter tous dérapages.

Sujets abordés:

1. Devenir des anciennes glaisières.

2. Exploitation des gravières

3. Relais de distribution téléphonique

4. Bilans divers

 



  • 08 avril 2006 : l’Association organise une journée village propre.

Dans les participants on note de nombreux jeunes, c'est encourageant pour l'avenir. D'ailleurs les participants demandent qu'une autre journée soit organisée l'année prochaine.

 


  • 14 mars 2006 : lettre au maire d’Aspach le bas

 concernant la zone de remblai qui vient de se  créer sur les terrains de M. Kauffmann et de M. Wolf.

Ce dépôt risque de provoquer des perturbations graves de l'usage de la piste cyclable.  Des accidents et des dégradations de cette piste sont à craindre avec un trafic non prévu pour des camions.

Nous rappelons la lettre de Monsieur le Sous-préfet de Thann du 2 juin 2004 qui attire l'attention du Maire sur les risques d'une zone de dépôt.

Nous demandons qu'une information soit menée auprès de la population d'Aspach le bas.

Nous souhaitons qu'une liste des déchets admis soit définie par arrêté municipal.

 

Le 26 mai 2006 nous relançons le Maire qui n’a pas répondu à nos courriers du 14 novembre 2005 et 14 mars 2006.

Nous insistons pour qu'une liste des déchets soit établie, afin d'éviter que les trois sociétés qui vont déposer leur remblai ne mettent que ce qui est prévu réglementairement.

Nous insistons sur la sécurité pour les usagers de la piste cyclable.

Nous rappelons notre inquiétude pour la structure de cette piste qui n'est pas faite pour des camions.

 

Constatant l'absence de réponse du Maire nous écrivons en recommandé à Monsieur le Préfet.

Celui-ci nous répond le 5 juillet 2006 en nous  confirmant que le Maire doit fixer la liste des déchets inertes admis, les quantités déposées annuellement, l'obligation de déposer avant le 1er juillet 2007 une demande d'exploitation auprès des services de la Préfecture.

Il nous confirme qu'il informe le maire de ces nouvelles dispositions.


 

  • 24 juin 2006 : l'ASEP intervient vivement auprès de la presse et du Maire :

Des boues noires nauséabondes sont déversées sur le terrain de M. Wolf  au lieu dit le « Kling ».

Il s'agit de boues noires qui proviennent d'un étang à proximité d'usines à Vieux-Thann.

Nous sommes inquiets sur la composition de ces boues, de plus elles sont déversées en remblai sur une hauteur de plus de 3m. Cela présente des risques graves pour des enfants  qui risquent de s'enliser, le terrain n'étant pas clôturé.

Un va et vient incessant se produit avec ces camions chargés de cette boue, ils en déversent sur la route risquant de provoquer des accidents.

Il faut savoir que ce genre de dépôt est illégal, le Maire n'a pas été prévenu, aucune demande n'a été faite.

A 11h30 le 24 juin 2006, nous rencontrons le Maire qui interviendra après que nous lui ayons fait part des risques.

Le chantier est arrêté, il est demandé à l'entreprise de retirer ces boues. Cette évacuation se fera dans la semaine qui suit.

 


  • 05 juillet 2006 : l'ASEP organise une conférence.

Celle-ci est animée par Monsieur HERT de l'Institut de Géophysique appliquée (IGA).

De nombreuses personnes assistent à cette conférence sur les effets des ondes électromagnétiques sur les humains. Nous apprendrons beaucoup dans cette réunion en particulier sur les risques liés à la proximité d'un relais de téléphonie.

 


  • Depuis 2006 à ce jour,

l’ASEP a participé à de nombreuses réunions visant à faire en sorte que l’incinérateur ne soit pas réalisé à Aspach le Haut. La conclusion est particulièrement positive.

 

 

Notre action permanente nous amène à intervenir dans la commune sur les nuisances de tout ordre : pollutions, dépôts sauvages, inaction des responsables de l’entretien des fossés, déviation d’usage de terrains.

L’ASEP se veut proche des Aspachois pour toutes les questions qui les préoccupent : environnement santé, patrimoine.

 

 

 


N’hésitez pas à nous rejoindre et soutenez notre action qui se veut apolitique mais qui est toujours prête à défendre votre cadre de vie.


retour à l'accueil

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Aspach-Le-Bas A.s.e.p.

  • : Le blog de L' ASEP
  • : Informations sur la qualité de vie de la commune d'Aspach le Bas
  • Contact